Vendu

Pendule de cheminée Empire mythologique supérieure “Narcisse”

Rare pendule de cheminée Empire mythologique “Narcisse”

Cette ravissante pendule de cheminée Empire symbolise l’histoire de Narcisse qui tomba amoureux de son propre reflet dans l’eau. Datant du début d’époque Empire, cette très belle pendule nous montre une figure magnifiquement sculptée de Narcisse, regardant dans un bassin de fontaine avec des vagues à la surface de l’eau. Sur le boîtier d’horlogerie rond, flanqué de cygnes faisant office de trombes d’eau, se trouve Narcisse regardant vers le bas sur une base en forme de bastion. Sur la face avant du boîtier d’horlogerie, juste en dessous du cadran, on peut voir une décoration appliquée représentant un paon. Ce paon, symbole de vanité, est flanqué de plantes aquatiques patinées vert foncé. Avec ses formes incurvées, cette pendule Empire présente un design exceptionnel, imitant l’écoulement de l’eau. Sur la face avant du boîtier apparaissent d’autres décorations d’animaux mythologiques.

Cette pendule Empire a été exécutée en bronze doré au mercure mat et bruni et partiellement patiné. Grâce à ses détails impressionnants et à son design attrayant, il constitue une interprétation convaincante du mythe de Narcisse.

Le mouvement avec échappement à ancre et suspension à fil frappe les heures et les demi-heures sur une cloche. Le cadran en émail blanc est signé “à Paris” et a des aiguilles fleurs de lys en bronze doré du début du XIXe siècle.

Notre pendule de cheminée Empire “Narcisse” est en excellent état de conservation avec sa dorure au mercure d’origine et ses détails mats et brillants. Elle est également en parfait état de marche et a été nettoyée et entretenue par un horloger professionnel. La pendule est livrée complète avec son balancier, sa clé et sa cloche.

Détails de cette pendule de cheminée Empire “Narcisse”

Paris, vers 1805.
Dimensions : hauteur 47 cm, largeur 36 cm, profondeur 17 cm.
Poids : 11,5 kg.

Mythologie de Narcisse

Narcisse était le fils du dieu du fleuve Kephisos et de la nymphe Leiriope. À l’âge de 16 ans, c’était un beau jeune homme qui était désiré par de nombreux amoureux des deux sexes, mais qui ne répondait à personne. Narcisse continua à refuser toutes les personnes qui tombaient amoureuses de lui, jusqu’à ce qu’un homme éconduit fasse appel au ciel. Il demande à Narcisse de s’aimer lui-même et de ne jamais pouvoir conquérir son amant. Sa demande est entendue par la déesse Némésis qui l’exauce.

Un jour, alors qu’il s’abreuve à une source après une dure journée de chasse, Narcisse voit son propre reflet dans l’eau et en tombe amoureux, sans se rendre compte qu’il ne s’agit que d’un reflet. Il a pu s’approcher de l’objet aimé et celui-ci a réagi à ses gestes, mais il n’a pas pu l’atteindre. Lorsque ses larmes tombent dans l’eau et remuent la surface de l’eau, l’image disparaît. Dans un long monologue, Narcisse se plaint de l’amour inaccessible. Finalement, il mourut de son amour non partagé. Sur le lieu de sa mort, il n’y avait pas de corps, seulement une fleur, jaune au milieu et avec des pétales blancs, qui est interprétée comme une jonquille.

Voir plus de Pendules Empire dans notre galerie.


Paiement sécurisé Expédition dans le monde entier Emballage professionnel Assurance transport


Vous pourriez aussi aimer...

×