Magnifique pendule d’époque Empire en forme de blason

 4,500.00

En stock



Pendule d’époque Empire en forme d’écusson signée Boicervoise

Cette pendule Empire française en bronze doré supérieure et richement décorée, signée Boicervoise, a la forme d’un blason sur un piédestal. Il est surmonté d’un aigle ailé personnifiant Jupiter, flanqué de deux griffons. En outre, le boîtier présente des décorations appliquées représentant un mascaron, des feuillages et des fleurs. De plus, sur le côté de la boîte se trouvent des poignées en forme d’anneaux de perles. Le boîtier de la pendule repose sur quatre pieds à décor guilloché.

Au centre de la pendule, nous voyons le mécanisme d’horlogerie, qui porte la signature “Boicervoise à Paris”. Tardy cite Boicervoise comme un horloger actif sous l’Empire dans la rue de la Harpe à Paris. Le mécanisme d’horlogerie a un cadran en émail blanc avec des chiffres romains pour les heures et des chiffres arabes pour les minutes et des aiguilles en bronze doré finement percées.

Détails de cette pendule Empire

Cette pendule Empire unique se présente avec sa dorure au mercure d’origine dans un excellent état de conservation. Le mouvement avec échappement à ancre, suspension à fil de soie et roue de compte extérieure sonne les heures et les demi-heures sur une cloche. La pendule est dans un état exceptionnel et fonctionne parfaitement. Elle a également été nettoyée et entretenue par un horloger professionnel. La pendule est livrée complète avec son balancier, sa clé et sa cloche.

Paris, époque Empire, vers 1810.
Dimensions : hauteur 42,5 cm, largeur 21 cm, profondeur 12,5 cm.
Poids : 6,0 kg.

L’aigle : symbole de l’Empire

Lorsque Napoléon devient empereur des Français en mai 1804, il veut un symbole qui signale sa légitimité et distingue son règne de la monarchie des Bourbons de l’ancien régime. Plusieurs options ont été proposées lors d’une réunion du Conseil d’État le 12 juin : aigle, lion, éléphant, abeille, chêne. Un comité chargé d’étudier la question a recommandé le coq, associé à la France depuis le Moyen Âge et remis au goût du jour pendant la Révolution française. Napoléon aurait rejeté cette idée en disant “le coq appartient à la basse-cour ! C’est une créature bien trop faible”. Il préférait le lion, mais au moment de signer la décision, Napoléon a barré le mot “lion” et l’a remplacé par “aigle”.

Les Grecs et les Romains de l’Antiquité associaient l’aigle à la vitesse, la force et la vaillance martiale, ainsi qu’à leur dieu du ciel (Zeus dans la mythologie grecque, Jupiter dans la mythologie romaine). L’aigle était également un symbole des Francs et de Charlemagne, et avait des connotations chrétiennes. Il a longtemps été associé aux souverains royaux, impériaux et divins. Napoléon pensait que l’aigle donnerait à son nouvel Empire une apparence de grandeur, de puissance et de longévité. Il admirait également les anciens Romains. L’aigle n’est qu’un aspect du style romain classique qui a influencé l’art, l’architecture et le décor de l’Empire.

Mythologie des griffons

Le griffon est une bête à tête d’aigle et à corps de lion. Il s’agit d’une créature mythique imaginaire ayant le corps, la queue et les pattes arrière d’un lion. De plus, il avait la tête et les ailes d’un aigle, et parfois des serres d’aigle comme pieds avant. Le lion étant traditionnellement considéré comme le roi des bêtes et l’aigle comme le roi des oiseaux, le griffon était considéré comme une créature particulièrement puissante et majestueuse. Depuis l’antiquité classique, les griffons étaient connus pour garder les trésors et les biens inestimables tels que l’or. Dans l’art ancien, le symbole du griffon est souvent représenté comme le gardien de l’or. On croyait que les griffons étaient sacrés au soleil et qu’ils étaient également sacrés à Apollon.

Littérature

  • Tardy, Dictionnaire des horlogers français, p.63
error: