Vendu

Spectaculaire sculpture en bronze “Diane chasseresse” de Mathurin Moreau

Grande sculpture unique en bronze “Diane chasseresse” signée Mathurin Moreau (1822-1912)

Élégante sculpture en bronze représentant Diane chasseresse, se reposant après la chasse, par Mathurin Moreau. Diane, la déesse vierge – patronne des campagnes, des chasseurs, des carrefours et de la Lune – est assise sur un rocher avec sa proie et son arc et son carquois posés à côté d’elle sur le sol. Dans une position très élégante, elle regarde, les yeux mi-clos, comme perdue dans ses pensées. Sur sa tête, elle porte un croissant de lune, attribut de la déesse. Elle se couvre partiellement avec ses vêtements qui sont drapés sensuellement autour de ses jambes. La sculpture est remarquablement réaliste, surtout si l’on considère les détails de ses cheveux et la façon dont le tissu de ses vêtements s’enroule naturellement autour de son corps.

Le bronze a une patine chaude brun-vert et est en très bon état. Cette magnifique sculpture en bronze “Diane chasseresse” porte la signature de “Mat. Moreau – Hors Concours”. De plus, il repose sur une base rotative.

Dimensions : 63 cm de haut, 28 cm de large, 27 cm de profondeur. Diamètre de la base rotative : 24 cm.
Poids : 19,8 kg.

Mathurin Moreau (1822- 1912)

Mathurin Moreau, né à Dijon le 18 novembre 1822 et mort à Paris le 14 février 1912, était un sculpteur français. Il est réputé pour ses sculptures décoratives et il était expert dans la représentation de la grâce féminine.

Mathurin Moreau est né du mariage du sculpteur Jean-Baptiste-Louis-Joseph Moreau et d’Anne Marianne Richer. Ses frères Hippolyte et Auguste étaient également sculpteurs. Il fréquente l’École des Beaux-Arts de Paris en 1841 dans les ateliers de Jules Ramey et Auguste Dumont. Moreau a remporté le deuxième prix de Rome en 1842. Il a fait ses débuts au Salon des Artistes Français en 1848 et s’y est distingué avec la statue L’Élégie. Il obtient une médaille de seconde classe à l’Exposition universelle de 1855 à Paris, puis une médaille de première classe en 1878. En 1897, il reçoit une médaille d’honneur au Salon dont il devient membre du jury lors de l’Exposition universelle de 1900 à Paris.

De 1879 à sa mort, Mathurin Moreau est maire du 19e arrondissement de Paris. Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1865 et promu officier du même ordre en 1885.

Littérature : Pierre Kjellberg “Bronzes du XIXe siècle” p. 511-518.

error: