Vendu

Sculpture mythologique en bronze “Le départ d’Hermès” signée Raymond Sudre

Description

Sculpture en bronze “Le départ d’Hermès” signée Raymond Sudre

Cette sculpture héroïque en bronze de Raymond Sudre représente le sujet mythologique d’Hermès (ou Mercure dans la mythologie romaine) ajustant sa sandale. Elle représente Hermès, messager des dieux, avec son caducée dans la main droite, se penchant pour ajuster sa sandale ailée. Hermès est représenté ici comme un jeune homme athlétique portant un chapeau ailé, des chaussures ailées et tenant un caducée.

La flûte de berger et l’épée sur le socle font référence à la fois où Hermès a utilisé sa flûte pour jouer un air qui a provoqué l’endormissement d’Argus. Quand Argus était profondément endormi, Mercure a coupé la tête d’Argus. Par la suite, Mercure a remis ses sandales pour remonter sur le mont Olympe afin de rejoindre les autres dieux.

Notre sculpture d’Hermès est posée sur un socle rond en marbre vert-de-mer. Il porte la signature “SUDRE PARIS” et la marque de la fonderie de bronze Pinedo à Paris. Emile Pinedo (1840-1916) a d’abord travaillé comme apprenti dans la fonderie de son père, avant de reprendre l’affaire en 1865.

Le design de cette sculpture en bronze antique est harmonieux dans sa forme et sa composition. Il présente une belle patine de couleur brun clair et est en excellent état.

Inspiration artistique

L’histoire d’Hermès et d’Argus inspire les artistes depuis plusieurs millénaires. Un exemple bien connu est la statuette antique : “Hermès ajustant sa sandale”, anciennement connue sous le nom de “Cincinnatus”, une copie romaine d’un original grec datant d’environ 10 ans. 4 avant J.-C. Le marbre original est conservé au musée du Louvre, à Paris. Un exemple plus récent du XIXe siècle est le bronze de François Rude (Dijon 1784 – Paris 1855) intitulé “Mercure rattachant ses talons” (voir dernière photo). Ce bronze se trouve également dans la collection du musée du Louvre (numéro d’inventaire LP 263).

    Dimensions

    Hauteur 74 cm, diamètre 22 cm.
    Poids 14,2 kg.

    Mythologie d’Hermès et d’Argos

    Lorsque Zeus est tombé amoureux de la belle nymphe Io, sa femme Héra est progressivement devenue jalouse. Pour protéger Io de la jalousie d’Héra, Zeus l’a transformée en vache. Héra, cependant, s’en rendit compte et ordonna à Zeus de lui donner la vache en cadeau, après quoi elle la donna au berger Argos. Argos était un géant aux cent yeux, et même quand il dormait, il lui restait deux yeux pour surveiller son troupeau. Alors Zeus a ordonné à l’astucieux Hermès de libérer Io. Après une brève conversation avec Argos, Hermès a joué un air sur sa flûte, si soporifique que même les deux derniers yeux d’Argos se sont fermés. Hermès a alors coupé la tête d’Argos et libéré Io.

    Raymond Sudre (1870-1962)

    Raymond Sudre, né à Perpignan en 1870, est le fils d’un marbrier, auprès duquel il apprend à travailler la pierre. Il s’installe à Paris pour entrer à l’École des beaux-arts, où il devient l’élève du sculpteur Alexandre Falguière, puis après la mort de ce dernier, d’Antonin Mercié.

    Littérature

    • Bonhams Londres, où une version de cette sculpture a été vendue aux enchères le 9 décembre 2010.
    error: