Vendu

Grande sculpture ancienne en bronze français “Nymphe de Diane” signée Eugène Aizelin

Description

Sublime et grande (78 cm) sculpture ancienne française en bronze coulée par la prestigieuse fonderie de bronze Ferdinand Barbedienne à Paris d’après l’œuvre “Nymphe de Diane” du célèbre sculpteur Eugène Antoine Aizelin (1821-1902).

Cette remarquable sculpture ancienne française en bronze nous montre la déesse Diane. Nous la reconnaissons parce qu’elle porte un carquois de flèches sur le dos et un arc à la main. A côté d’elle, il y a son chien. Dans la mythologie grecque et romaine, Diane est la patronne de la campagne, des chasseurs, des carrefours et de la Lune. Diane est également considérée comme une déesse vierge et protectrice de l’accouchement.

La sculpture en bronze est en parfait état avec une très belle patine brune. Il est très détaillé et la qualité de la sculpture est bonne.

Cette œuvre est intitulée sur la terrasse “NYMPHE DE DIANE” et signée “EUGne AIZELIN”. Il porte également la marque de fonderie “F. Barbedienne Fondeur Paris” et un cachet “Réduction Mécanique”. A. Collas Brevete”.

Dimensions : 78 cm de hauteur, 30 cm de largeur, 30 cm de profondeur.
Poids : 25,6 kg.

Eugène Antoine Aizelin (1821-1902)

Eugène Aizelin est né du mariage du designer Claude-Jacques Aizelin et de Marie-Louise-Eugénie Delan. Il entre à l’école des Beaux-Arts le 3 avril 1844 où il est l’élève des sculpteurs Jules Ramey et Auguste Dumont. Par la suite, Aizelin a participé aux Salons de 1852 à 1897 et aux Expositions universelles de 1878, 1889 et 1903. Il y remporte plusieurs prix : une troisième médaille au Salon de 1859, une deuxième médaille en 1861, une troisième médaille à l’Exposition universelle de 1878. Enfin, il envoie son groupe Mignon en bronze à l’Exposition universelle de 1889, où il reçoit une médaille d’or.

Aizelin reçoit des commandes pour plusieurs monuments parisiens : le théâtre du Châtelet, l’Opéra Garnier, l’hôtel de ville de Paris, le palais du Louvre et les églises de la Trinité et Saint-Roch.

Littérature : Pierre Kjellberg “Bronzes of the 19th century” p. 37-38.

Informations complémentaires

Poids 25.6 kg
Dimensions 30 × 30 × 78 cm