Exceptionnellement rare paire de candélabres d’époque Empire avec Victoires ailées

 6,900.00

En stock



Description

Paire unique de candélabres d’époque Empire avec des Victoires ailées

Superbe paire de candélabres d’époque Empire en bronze doré avec des Victoires ailées. Ces Victoires soutiennent une tige arquée et végétale. Au sommet de cette tige arquée, nous voyons une couronne de laurier décorée d’un ruban. De plus, la couronne de laurier comporte une palmette en son centre et des décorations de fleurs et de blé sur les deux côtés. Les deux candélabres portent trois lumières, chacune d’entre elles étant ornée de décorations florales complexes. Enfin, ces candélabres ont un barillet cylindrique, finement détaillé, reposant sur une base carrée.

Pendant la période de l’Empire, la figure de la Victoire est devenue un élément intégral du design de l’Empire. Notamment grâce à l’intervention de Charles Percier (1764-1838) et Pierre François Léonard Fontaine (1762-1853), les plus importants architectes et designers de Napoléon. Les dessins de Charles Percier ont été exploités avec succès par Pierre-Philippe Thomire (1751-1843) ainsi que par son contemporain Claude Galle (1759-1815). Le design complexe de cette paire de candélabres Empire nous rappelle les œuvres du grand bronzier Pierre Philippe Thomire.

La personnification de la Victoire sous la forme d’une figure ailée était bien connue dans l’Antiquité. Par exemple, elle est attestée par un modèle romain montrant une figure très similaire sur une sphère. Ce modèle se trouve aujourd’hui à la Collection nationale d’art de Kassel (illustré dans Ottomeyer et Pröschel). La transformation romaine de la déesse grecque Nike s’envolant et s’installant avec le vainqueur était la “Victoria Romana”. Il plane au-dessus du globe comme un symbole de la victoire et de la prétention au pouvoir de l’empire mondial romain. La déesse de la victoire sur le globe était réservée à l’empereur comme symbole de pouvoir.

Cette paire de candélabres Empire avec Victoires est très décorative et est en très bon état.

France, époqueEmpire, vers 1810.

Dimensions

Ces candélabres mesurent 62 cm de haut et 23 cm de large.
Taille de la base : 12 x 12 cm.
Poids : 5,8 kg (pour la paire).

Littérature

  • H. Ottomeyer, P. Proschel et al., ” Vergoldete Bronzen – Die Bronzearbeiten des Spätbarock und Klassizismus “, Munich, 1986, Vol. I, p. 329, fig. 5.2.3.
  • Sotheby’s New York, 22 octobre 2014, où une paire de ce modèle est apparue aux enchères.